Post-natal, Ressources Confinement

Les visites après la naissance de Bébé.

Cette semaine, mes articles sont orientés vers la période postnatale.

Bébé est né, toute la famille, les amis veulent le voir, le rencontrer! Les visites pourraient s’enchaîner, à la maternité comme au retour à la maison seulement voilà, le confinement les empêche, les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 sont un frein… Vous vous en sentez peut-être frustrés, et vos proches également. C’est bien compréhensible. Tentons de réfléchir aux impacts des visites, de leur absence, et aux moyens de vivre les choses sereinement, dans le respect de chacun et en limitant au maximum les frustrations.

Tout d’abord les visites lorsqu’elles ont lieu, peuvent être d’un grand soutien: les proches peuvent venir voir le bébé mais aussi soutenir sa Maman, apporter de quoi manger, aider au ménage ou sortir avec les aînés par exemple. Voir des amis proches ou de la famille peut également permettre à la jeune maman de parler de ses joies, mais aussi de ses doutes, craintes, se rassurer… Malheureusement les visites ne sont pas toujours aussi bénéfiques. Il arrive que les visiteurs arrivent avec un cadeau pour bébé en s’attendant à être reçus avec le café et les petits gâteaux (maison), dans une maison propre et par une jeune maman au comble de la forme et du bonheur. La jeune maman a également peut-être elle-même intégré ces attentes et tenter de s’y conformer même si ce n’est pas ce qu’attendent réellement ses proches qui viennent la voir. Les visites peuvent donc représenter une source de stress et de fatigue non négligeable et vraiment pas nécessaire pour les jeunes parents.

Crédit Photo Dilip Yadav.

Le fait de ne pas pouvoir avoir de visites à la maternité vous permettra de vous rencontrer à trois dans l’intimité. De vous observer, sentir, caresser, ce sont des jalons importants pour la relation. Ces quelques jours vous permettront également de vous reposer davantage, de vous laisser aller au rythme de votre bébé. Une fois à la maison, je vous recommande également de différer les visites des personnes qui ne vous sont pas très proches et/ou dont vous craignez qu’elles ne vous coûtent en énergie. Vous avez besoin de toute votre énergie disponible, vous avez besoin de repos et de calme avec votre bébé. De même votre bébé a besoin de beaucoup de repos, de la sécurité procurée par la chaleur et l’odeur de ses parents, d’amour et de lait! Les visiteurs devraient donc savoir se faire aidants et discrets. Ce n’est pas toujours facile à faire entendre et il peut être bon de distiller le message dès la fin de la grossesse par petites doses récurrentes pour faire en sorte que le message passe.

Si le fait que certains de vos proches ne puissent pas vous rendre visite rapidement, à cause de la situation sanitaire actuelle, vous pèse, que faire? Tout d’abord, il existe aujourd’hui de nombreux moyens de communication qui, s’ils ne remplacent pas la visite en chair et en os, permettent malgré tout de « voir » le bébé, de discuter, raconter la naissance, dire ses joies… Bien que l’évolution de la situation soit assez difficile à anticiper, autorisez-vous à faire des projets, à prévoir ensemble le moment où vous pourrez vous revoir, présenter votre bébé « en vrai ».

Crédit photo Céline Yadav

Si cette situation pèse à vos proches, parlez-leur de cette première rencontre réelle que vous imaginez. Vous pouvez aussi leur suggérer des moyens de vous soutenir dans cette période juste après la naissance malgré leur absence physique: être soutenant au téléphone, vous faire livrer des repas préparés par un restaurant que vous affectionnez, relayer les nouvelles auprès du reste de la famille pour que vous n’ayez pas 10 coups de fil à passer par jour… Cela peut être aussi de vous aider à payer les services d’une doula pour vous apporter tout le soutien discret et nécessaire. Ou même pourquoi pas vous écrire chaque jour une lettre (un jour vos parents, un jour une amie, un jour votre soeur/frère…) pour vous témoigner à vous et votre bébé leur amour et leurs pensées. On n’écrit plus beaucoup aujourd’hui (par la Poste) et pourtant cela a un autre impact qu’un mail ou un SMS, cela fait des traces qui peuvent être gardées, relues, lues au bébé. Et toute autre chose qui vous paraît utile et réalisable pour cette période. Laissez parler votre coeur, votre imagination, vos envies… et celles de vos proches!

Je vous souhaite des visites soutenantes et nourrissantes (au propre comme au figuré!). Je vous souhaite de ressentir l’Amour de vos proches, qu’ils puissent vous serrer dans leurs bras quelques jours après la naissance ou quelques semaines plus tard.

accouchement, grossesse, Ma vie de doula, Massage, Post-natal, Ressources Confinement

Confinés, de nouveau.

Aujourd’hui a commencé la deuxième période de confinement national en France. Bien que les choses soient assez différentes du premier épisode, beaucoup d’entre nous sont tendus par cette situation. Que ce soit de la crainte pour ses proches, pour la grossesse en cours, le bébé nouveau-né, la grossesse et le bébé désirés; que ce soit de la frustration de sentir ses libertés restreintes ou encore une inquiétude pour son emploi et ses revenus; les motifs d’inquiétude peuvent être nombreux.

De plus, on sait aujourd’hui que le stress n’est pas un allié de notre système immunitaire, et certains culpabilisent peut-être de se sentir anxieux, et devenir peut-être ainsi des cibles plus « faciles » pour le Covid-19.

Pour vous soutenir pendant cette période, je vais tenter de vous proposer chaque jour un moyen de vous recentrer sur vous, votre grossesse, votre bébé. De vous donner une raison de sourire, de profiter du moment présent et de laisser de côté vos craintes (ou celles de vos proches). Cela sera aussi l’occasion de vous montrer les différentes facettes de mon métier de doula puisque j’aborderai différents thèmes et par différentes « entrées »: des pistes de réflexion, la méditation et la visualisation, le yoga et le travail corporel, la respiration, le massage, l’alimentation et l’ayurvéda. J’espère que cela vous sera utile et réconfortant.

Pour ne pas manquer de publication, je vous invite à vous abonner au blog et à la page Facebook.
Enfin, pendant le confinement je vous propose des séances d’accompagnement en visioconférence. Je préfère, et de loin, venir vous voir, être là à vos côtés en chair et en os, en chaleur et en vibration, mais je crois que pour le moment il est plus prudent de rester « à distance ».

Confinés mais heureux, c’est ce que je vous souhaite!