accouchement, grossesse, Massage, Post-natal, Ressources Confinement

Massage sonore pour futur bébé!

En ce 22 Novembre, jour de la Sainte Cécile et donc journée spéciale pour les musiciens, j’ai envie de vous parler de musique, chant, son… et de ses effets dans le corps. Y compris celui du bébé in utero.

On pense toujours qu’on entend avec nos oreilles. C’est vrai, mais ce n’est pas la seule manière dont nous percevons les sons. Le son étant vibration, tout notre corps peut y être sensible. Les personnes qui n’entendent pas ou très peu, sont d’ailleurs bien plus sensibles que les « entendants » aux vibrations produites par les sons.

Quel rapport avec la grossesse? Avec les bébés?

Dans le ventre de sa mère, le bébé est entouré de bruits: internes au corps de sa maman et externes (un peu étouffés). On sait que le bébé peut « entendre » même si tous les avis ne sont pas unanimes sur le stade exact où il peut entendre, du fait du développement de ses oreilles, qu’il est sensible aux bruits (un bébé peut sursauter au son d’un bruit fort), au son de certaines voix, et qu’il reconnaît les voix de ses parents à la naissance. Par ailleurs, le sens du toucher se développant très tôt (dès le deuxième mois de grossesse), on peut raisonnablement penser que même avant que le bébé « entende » avec ses oreilles, il peut être sensible aux sons et à leurs vibrations si elles sont suffisamment proches de lui pour être perçues. Le chant de la maman est clairement assez proche!

Photo de Magicbowls sur Pexels.com

Une maman qui chante peut ainsi procurer un massage de tout le corps à son bébé! Le liquide amniotique servant de conducteur aux vibrations. Plus la voix est grave, plus le son vient du ventre, plus la maman est détendue et ouverte en chantant ou même en parlant, et plus le bébé pourra le sentir (par sa peau en plus de ses oreilles) et l’apprécier.

Si vous êtes enceinte je vous invite à chanter, produire des sons, tantôt aigus tantôt graves, sans crier bien sûr mais avec une voix suffisamment forte. Fermez les yeux et essayez de ressentir la vibration du chant dans votre corps. Où cela vibre-t-il? Est-ce plutôt dans la bouche et la tête? Est-ce plutôt dans le dos? Le ventre? Le bassin? Si vous avez du mal à sentir peut-être pouvez-vous poser une main sur les différentes parties du corps.
Si vous n’êtes pas enceinte (y compris si vous êtes un homme), vous pouvez également tenter cette expérience pour sentir les vibrations dans tout le corps, comprendre quelles influences elles peuvent avoir sur le bébé, comprendre ce qu’il peut percevoir même si ses oreilles ne sont pas encore tout à fait formées. Et en chantant avec votre main posée sur le ventre de la femme enceinte, il est fort probable que le bébé « entende » mieux votre voix et votre chant.

S’il y a un musicien dans votre foyer, vous pouvez aussi faire l’expérience de sentir les vibrations de la musique dans le corps. Une guitare que l’on touche ou qui toucherait le ventre de la future maman permettrait plus de transmettre les vibrations du son, qu’un instrument à vent par exemple.

Photo de Karolina Grabowska sur Pexels.com

Un autre aspect des effets de la musique et du son sur le bébé, c’est le bien-être que son écoute procure à la future maman. Lorsqu’on écoute de la musique, cela suscite chez nous des émotions: joie, détente mais aussi parfois tristesse ou stress si la musique est mélancolique ou ne nous plaît pas. Ces émotions peuvent être perçues par le bébé via les hormones qui les accompagnent, alors future maman, ne boudez pas votre plaisir d’écouter la musique qui vous plaît. Indépendamment de son style et des sons qu’elle produit, si vous l’aimez, votre bébé ressentira votre bien-être! Et il est prouvé aussi qu’après la naissance les bébés ont une préférence pour le genre musical que leur maman a le plus écouté pendant leur grossesse!

Photo de Andrea Piacquadio sur Pexels.com

Alors chantez si ça vous plaît!

grossesse, Ma vie de doula, Massage, Post-natal

Cartes Cadeau.

Voilà trois semaines que je vous offre un article par jour. Trois semaines que j’essaie de vous faire découvrir les différentes facettes de mon métier, les différents axes de mon accompagnement:

A travers le yoga, la respiration, la méditation et la relaxation. Par l’intermédiaire du massage, et aussi par l‘échange et les informations sur tous les sujets qui touchent à la grossesse, à l’accouchement et à la période postnatale.

Il n’est pas toujours facile de parler du métier de doula, de décrire ce que l’on « fait ». A travers les trois dernières semaines d’articles, je crois (et j’espère!) que vous voyez mieux ce que je peux proposer et apporter aux femmes enceintes, aux familles qui s’apprêtent à accueillir un bébé et à celles qui viennent d’en accueillir un.

Aujourd’hui, alors que chacun commence à penser aux cadeaux à offrir à Noël…
Alors que les confinements nous ont fait prendre conscience de l’importance de prendre soin de nos proches
De l’importance d’être conscients de l’impact de nos achats aussi, et de privilégier la consommation locale et responsable, juste.
Je viens vous présenter:

Ces cartes cadeaux sont à offrir ou à mettre sur votre liste au Père Noël 😉 ou sur votre liste de cadeaux de naissance!
Pour tous les détails pratiques, voir ici.

Et dès demain, retrouvez un article plus conforme au format habituel.

Massage, Post-natal, Ressources Confinement

Être massée après la naissance.

Cette semaine je vous propose des articles en lien avec la période postnatale.

Peut-être avez-vous été massée pendant votre grossesse. Que ce soit par votre partenaire, par vos enfants, par un ou une professionnelle, ou encore tout cela à la fois! Vous avez profité de ces moments, ils vous ont nourrie et régénérée, vous en gardez un souvenir doux et chaleureux. C’est formidable!

Maintenant que bébé est né, vous êtes sans doute, ainsi que vos proches, toute tournée vers ce bébé, ce nouveau membre de la famille, ce petit être si dépendant de vous. C’est bien normal. Pour autant ce n’est pas le moment de vous oublier totalement. On dit souvent que pour que le bébé aille bien il faut que sa maman aille bien. Ne le prenez pas comme une injonction à aller bien coûte que coûte mais plutôt comme une invitation à prendre soin de vous aussi. Cela signifie par exemple: avez-vous des repas suffisamment riches, nourrissants? Les prenez-vous dans le calme? Quelqu’un peut-il se libérer pour prendre bébé dans les bras pendant ce temps de repas? Mais aussi: dormez-vous bien? suffisamment? Avez-vous le temps d’aller aux toilettes quand le besoin se fait sentir?

En dehors de ces quelques besoins « de base » (manger-dormir-éliminer), d’autres choses peuvent vous soutenir et vous aider à récupérer des forces et à vous sentir bien, aimée, digne d’attention, à renouer le contact avec votre corps qui vient de modifier brutalement et avec lequel vous n’êtes peut-être pas encore très à l’aise. Le massage en fait partie. Comme tout contact, toucher, le massage soutien le moral, mais aussi le système immunitaire, la capacité de guérison du corps, délie certaines tensions, permet la détente profonde.

Là encore, si votre conjoint vous masse les pieds, ou les mains, la nuque et les épaules, pas forcément tout cela en même temps, quelques petites minutes grappillées par-ci, par-là, c’est déjà formidable. Si c’est l’un de vos aînés qui vient vous caresser les cheveux le matin au réveil, c’est également magique! L’ocytocine est au rendez-vous! La jeune maman donne énormément, à son bébé, à son partenaire, à ses autres enfants; mais dans cette période elle a besoin de recevoir aussi beaucoup d’amour, d’attention, de bienveillance.

Un massage par une personne formée peut apporter des choses complémentaires. Ce sera un massage plus long, qui concernera tout le corps et aidera à reprendre conscience et contact avec tout le corps. Il pourra dénouer certaines tensions, il soutiendra le processus de remise en place des organes dans la cavité abdominale. Il pourra également remettre du mouvement, là où l’énergie ou les fluides ont stagné. Il aidera à retrouver l’équilibre que l’accouchement a nécessairement modifié.

Photo de cottonbro sur Pexels.com


Je suis formée pour vous délivrer un tel massage, à votre domicile, en présence de votre bébé. Je vous invite à vous faire ce cadeau! Si le prix représente un frein, vous pouvez peut-être le suggérer en cadeau de naissance à la place (ou en complément ;-)) d’une bague ou d’un doudou pour bébé.

accouchement, grossesse, Massage, Post-natal, Ressources Confinement

Le massage : pourquoi, comment?

Le massage (ou modelage*) a de nombreuses vertus.
Il est anti-stress comme je l’écrivais hier, car il déclenche la sécrétion d’hormones du bien-être qui combattent les effets du stress. Il permet de relâcher les tensions corporelles, accompagnées parfois de tensions émotionnelles qui se dissipent également, d’assouplir le corps, de nourrir la peau grâce à l’huile appliquée. Il peut remettre du mouvement là ou il y avait stagnation, apaiser là où il y avait agitation. Il aide donc à réguler les énergies du corps.
Le sommeil, la circulation sanguine, la digestion, l’humeur, peuvent s’en trouver améliorés, les douleurs apaisées.

Tout cela est d’autant plus vrai pendant la grossesse et après la naissance du bébé car le corps de la femme se modifie tellement et tellement vite que des tensions et des déséquilibres s’installent forcément à un moment ou à un autre.

De plus lors de la grossesse, le massage permet de prendre un moment de calme, où l’attention pourra plus facilement revenir vers le bébé que vous portez. Vous pourrez ainsi vous connecter avec lui plus facilement, être attentive à ses mouvements, sa position, ses réactions. Si votre compagne ou compagnon vous masse, il pourra lui aussi s’attarder un peu sur le ventre et entrer en contact avec le bébé.

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Qui masse? Quand? Comment?
Plusieurs réponses possibles à toutes ces questions qui ne s’excluent pas les unes les autres. Vous pouvez vous masser vous même, ou être massée par votre conjoint, vos enfants, une amie…
Le massage peut concerner une partie du corps (pieds, mains, tête, dos) ou le corps entier. Vous pouvez également choisir d’être massée par un(e) professionnel(le).
Si vous vous massez vous-même ou que vous mettez votre conjoint à contribution, cela peut être tous les jours! Si c’est un professionnel, les massages seront nécessairement plus espacés dans le temps: l’ayurveda recommande un massage toutes les deux à trois semaines pour les femmes enceintes, mais même avec un massage toutes les 4 à 6 semaines vous ressentirez des effets bénéfiques.
L’huile est un élément important du massage. Elle permet aux mains de glisser plus facilement sur la peau, rendant le contact plus agréable, et elle nourrit. Il en existe aujourd’hui une quantité de variété assez hallucinante, mais je suis, comme souvent, partisane de la simplicité: l’huile de sésame convient à presque tout le monde!
En tous cas si vous choisissez une autre huile, pour la grossesse évitez celles qui contiennent des huiles essentielles à moins d’être parfaitement sûr qu’elle est compatible avec la grossesse, et évitez également celle qui contient du parfum ou une longue liste d’ingrédients, car plus la liste est longue et plus grand est le risque que s’y trouve un produit indésirable.
Quant au massage lui-même, entre vous et vos proches, assurez-vous simplement que la pression est assez enveloppante sans être trop forte, inventez vos mouvements de passage, testez ce qui vous fait du bien, sentez-vous libre de dire si quelque chose est déplaisant… Laissez parler votre intuition, écoutez votre corps et profitez!

Photo de Elina Sazonova sur Pexels.com

Un moment à part.
Pour profiter pleinement d’un massage, la pièce doit être suffisamment chauffée, de même que l’huile utilisée et les mains de la personne qui délivre le massage. Il faut également se sentir en confiance et savoir que l’on ne sera pas dérangé. Veillez également à votre installation et celle de la personne qui vous masse: vous pouvez être massée assise ou allongée, du moment que votre position ne crée pas de tensions dans le corps. De même, si cela vous fait plaisir, n’hésitez pas à mettre de la musique, des bougies, un éclairage doux, tout ce qui pourra participer à augmenter les « effets plaisir » de ce moment privilégié. Cela peut devenir un petit moment rituel régulier (chaque soir, une fois par semaine… selon vos envies et possibilités).

*Le terme massage s’entend ici comme massage bien-être ou modelage du corps. Il ne s’agit pas d’un massage thérapeutique délivré par un masseur kinésithérapeute diplômé d’Etat.

accouchement, grossesse, Ma vie de doula, Massage, Post-natal, Ressources Confinement

Confinés, de nouveau.

Aujourd’hui a commencé la deuxième période de confinement national en France. Bien que les choses soient assez différentes du premier épisode, beaucoup d’entre nous sont tendus par cette situation. Que ce soit de la crainte pour ses proches, pour la grossesse en cours, le bébé nouveau-né, la grossesse et le bébé désirés; que ce soit de la frustration de sentir ses libertés restreintes ou encore une inquiétude pour son emploi et ses revenus; les motifs d’inquiétude peuvent être nombreux.

De plus, on sait aujourd’hui que le stress n’est pas un allié de notre système immunitaire, et certains culpabilisent peut-être de se sentir anxieux, et devenir peut-être ainsi des cibles plus « faciles » pour le Covid-19.

Pour vous soutenir pendant cette période, je vais tenter de vous proposer chaque jour un moyen de vous recentrer sur vous, votre grossesse, votre bébé. De vous donner une raison de sourire, de profiter du moment présent et de laisser de côté vos craintes (ou celles de vos proches). Cela sera aussi l’occasion de vous montrer les différentes facettes de mon métier de doula puisque j’aborderai différents thèmes et par différentes « entrées »: des pistes de réflexion, la méditation et la visualisation, le yoga et le travail corporel, la respiration, le massage, l’alimentation et l’ayurvéda. J’espère que cela vous sera utile et réconfortant.

Pour ne pas manquer de publication, je vous invite à vous abonner au blog et à la page Facebook.
Enfin, pendant le confinement je vous propose des séances d’accompagnement en visioconférence. Je préfère, et de loin, venir vous voir, être là à vos côtés en chair et en os, en chaleur et en vibration, mais je crois que pour le moment il est plus prudent de rester « à distance ».

Confinés mais heureux, c’est ce que je vous souhaite!
Massage, Post-natal

Initiation au massage bébé

Le massage du bébé est un art ancestral en Inde, la transmission s’en fait de femme à femme, de mère en fille, de tante en nièce etc… Frédérick Leboyer l’a observé et décrit dans son livre Shantala, un art traditionnel, le massage des enfants. Aujourd’hui ce massage est couramment désigné sous le nom de massage Shantala. Ce massage est rythmé, s’étend sur tout le corps, est réalisé avec de l’huile tiède. Plus il est réalisé régulièrement et plus ses effets bénéfiques se feront sentir.

Il permet de détendre bébé et de le libérer de certaines tensions, il peut améliorer la digestion (reflux, coliques, constipation), le sommeil, augmenter l’immunité. Il permet une bonne hydratation de la peau et cultive la souplesse du bébé. Mais surtout c’est un moment privilégié d’intimité entre le Bébé et son parent, qui permet de renforcer le lien parent-bébé, de se découvrir et redécouvrir sans cesse.

Pour vous le transmettre, je viens à votre domicile lorsque bébé a plus d’un mois, et je vous montre les gestes et vous explique les intentions sur un poupon, c’est vous qui massez votre bébé, soit en même temps… Soit plus tard si votre bébé n’est pas réceptif ce jour-là. Je propose d’emblée deux séances, espacées d’une à deux semaines pour pouvoir revoir ensemble les gestes et surtout recueillir votre ressenti, vos joies, répondre à vos questions…

Deux séances d’une heure trente à votre domicile : 110€