A propos de moi

Après la naissance de ma fille aînée en 2013, je n’ai pas repris mon travail d’infirmière en réanimation néonatale car je voulais pouvoir accorder du temps à ma famille et accompagner mes enfants dans leurs premières années. Deux autres enfants sont venus agrandir notre famille en 2016 et 2018. Au cours de mes grossesses et après j’ai beaucoup lu: sur la grossesse, l’accouchement, l’allaitement et la parentalité. J’ai découvert la beauté et la magie de la physiologie de la naissance.

Après une première naissance très médicalisée et qui correspondait à une grossesse pleine d’angoisses et de peurs, j’ai découvert lors de la naissance de mon fils que l’accouchement pouvait être plus « simple » quand on gagne en confiance et être une source d’empowerment comme disent les anglais. J’en ai été durablement et littéralement « éblouie »: « Vraiment cela peut se passer comme ça une naissance?! » Notre troisième enfant est née à la maison, c’était véritablement un moment magique et parfait, j’ai connu lors de sa venue au monde un état de conscience modifiée que je n’avais pas encore expérimentée, ce que ma sage-femme appelle « la planète accouchement » et où je n’étais allée pleinement que pour cette troisième naissance! J’ai aussi expérimenté pour cette naissance un lâcher-prise que je n’avais pas « réussi » à vivre pour les deux premiers accouchements. J’en suis éternellement reconnaissante à la Vie!

Je me suis fait masser dans la tradition ayurvédique pendant mes grossesses et j’ai massé mes bébés. J’ai également pratiqué le yoga avant et pendant que j’attendais mes enfants, c’est lorsque j’attendais mon deuxième que j’ai découvert le yoga kundalini.

J’ai allaité (et allaite encore), pratiqué le cododo, beaucoup porté en écharpe et en porte-bébé physiologique. Je peux donc vous aider à faire avancer votre réflexion sur ces sujets, entre autres, mais je n’ai pas vocation à vous convaincre. Je me sens également de plus en plus concernée par les questions écologiques, celles de l’éducation et de la remise en cause des violences éducatives ordinaires, qui sont finalement beaucoup plus liées qu’il n’y paraît au premier abord. Tout ce cheminement personnel colore mon accompagnement.

Le yoga, l’ayurvéda, mes maternités et aussi mon métier initial d’infirmière sont tous les chemins qui se sont retrouvés pour m’amener à devenir aujourd’hui yoga-doula. J’espère pouvoir apporter aux couples que j’aurai le privilège d’accompagner dans la merveilleuse aventure de la parentalité tout le soutien dont ils auront besoin.

J’habite Saint Malo et je préfère accompagner des couples habitant à moins de trente minutes de trajet.

Par ailleurs je suis également rédactrice régulière pour le magazine Grandir Autrement.